Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil Présentation Histoire Toute l'histoire de Sourches
Tag Cloud
 

Toute l'histoire de Sourches

C’est en 1958 que la Recherche a investi le Domaine de SOURCHES grâce à Louis des Cars, PDG de l’époque du Groupe SANDERS. En effet, la Ferme d’Innovations et de Recherches de SOURCHES s’appuie sur les anciennes fermes du château de Sourches, joli château néo classique. C’est donc une Ferme chargée d’histoire où se construit chaque jour l’avenir de la nutrition animale.

 
Un peu d'histoire du Château de Sourches de Saint Symphorien
 

Avant le XIème siècle, cette localité s'appelait simplement Marigné, nom du lieu Gallo-Romain signifiant domaine de Marinus. Marigné est le nom du lieu antique où fût construit l'un des deux châteaux de Sourches. Car deux châteaux ont existé côte à côte sous le même nom aux premiers temps de la féodalité. Sourches le Bouchard, aujourd'hui disparu, bâti sur Tennie et Sourches le Marigné sur Saint-Symphorien. Seul le dernier survit.

 

chateau.png

Pour construire son nouveau château à Saint-Symphorien, sur l'emplacement du Château Sourches le Marigné, Louis II du Bouchet de Sourches (1711-1788), Grand prévôt de France, marquis de Sourches (4ème du nom), comte de Montsoreau, fit appel à partir de 1756 à l'architecte Gabriel de Lestrade (†1770), collaborateur d'Ange-Jacques Gabriel, Premier architecte du Roi, qui avait déjà travaillé pour la famille du Bouchet de Sourches au château du Jonchet près du village de Romilly-sur-Aigre (Eure-et-Loir).

 

Les prévôts de France (chef de la police du Roi) ont longtemps été de la famille du Bouchet:

1643-1677 Jean du Bouchet (+1677), marquis de Sourches

1677-1714 François-Louis du Bouchet (1645-1716), marquis de Sourches

1714-1746 Louis du Bouchet (1666-1746), marquis de Sourches

1746-1788 Louis du Bouchet (1711-1788), marquis de Sourches

1788-1791 Charles du Bouchet (1768-1815), marquis de Sourches

Si le premier en 1643 fut nommé par louis XIV, c'est jusqu'à la fin du règne de Louis XVI que la lignée du Bouchet, Marquis de Sourches assura ce rôle de Prévot du Roi

 

Après avoir appartenu à la duchesse de Tourzel, gouvernante des enfants de France, qui prit part à la fuite à Varennes et fut incarcérée à la Tour du Temple avec la famille royale sous la Révolution française, à la suite du dernier descendant de la Famille Bouchet de Tourzelle, en 1844, le château est passé par héritage à la maison de Pérusse des Cars.

 guy des cars.jpgLouis Charles Marie de Perusse des Cars, fils aîné héritier de château et du domaine de Sourches, le mit à disposition de la société Sanders dont il était le PDG pour en faire un centre d'expérimentation d'alimentation du bétail en 1956/57.

Il décéda accidentellement en 1961.

 

Dès 1958, un troupeau de 50 Vaches Normandes commença à investir le domaine.

L’un des représentants de cette famille est Guy des Cars, écrivain 1910 - 1993. souvent cité pour ses deux cents millions de livres vendus. Rattachant ses oeuvres à la catégorie du "roman de gare", ouvrage distrayant et superficiel, certains critiques littéraires l'avaient surnommé "Guy des Gares".

 Pendant la Seconde Guerre mondiale, en 1940-1945, les vastes caves voûtées du château servirent à mettre à l'abri les grands tableaux du musée du Louvre.

 
 
Sourches Centre de Recherches de SANDERS
 

En 1960, la surface de cette station de recherches passe de 140 à 200 hectares. La configuration actuelle qui comporte 5 stations pour 5 espèces animales différentes, est atteinte dès 1965.

Dès 1965, de nombreuses innovations verront le jour et SANDERS qui possède le premier centre de Recherches privé en Nutrition Animale fait avancer aux côtés de la recherche publique de l’INRA, la nutrition animale et la science de l’élevage. (lien vers le flip book)

En 1998, lors du rachat du groupe Louis Sanders par le groupe André Glon, la station de recherches de Sourches devient la propriété du nouveau groupe Glon.

Dans les années 1980, le château a fait partie des neuf domaines acquis par la société japonaise Nippon Sangyoo Kabushiki Kaisha, en même temps que neuf autres domaines dont ceux de Louveciennes, Rosny-sur-Seine et Millemont dans le département des Yvelines. Cette société fit scandale en laissant ces châteaux à l'abandon et, dans certains cas, en les dépouillant de leur mobilier et de leurs décors historiques.

Suite à un procès gagné par l’état français, le groupe Glon alors « locataire » des terres et bâtiments de recherches à la société nippone devient propriétaire de l’ensemble du site avant d’en céder quelques jours plus tard le Château et son parc à Monsieur de Foucaud, diamantaire de la place parisienne. Amoureux de ce château néo-classique, il y réside régulièrement.

Dès lors le Groupe Glon possède donc le plus grand centre de recherches privé en nutrition animale et conduite d’élevage d’Europe.

La collaboration avec différents partenaires comme le GERNA (Groupe d’Encouragement pour la Recherche en Nutrition Animale) rassemblant toutes les entreprises de la nutrition animale française dans les années 90, ou l’INRA avait toujours permis à SOURCHES de travailler en partenariat.

C’est ainsi qu’en 2002 fut créé EURONUTRITION, regroupement uniquement sur les monogastriques (Porcs, Volailles, Lapins) les moyens de recherches du site de Saint Symphorien pour 3 sociétés que sont TECHNA (Coueron-44), CCPA (Janzé-35) et bien sûr SANDERS (Saint Gérand-56) par ordre croissant de part capitalistique.

SANDERS partage donc une partie des essais Porcs, Volailles, Lapins ainsi que l usine expérimentale et le laboratoire d’analyses chimiques avec les deux autres sociétés, sachant qu’une part est réalisée en privé et en toute confidentialité.

Sur la Ferme Bovine, comme sur l’ensemble des 200 hectares cultivés, SANDERS reste seul maître à bord et perpétue la vocation de Louis des Cars, depuis 1958. 

Actions sur le document